Combien faut-il de paires de chaussures ?

En ville ou au bureau, en week-end ou en soirée : à chaque occasion son type de chaussures et à chaque jour son modèle. Depuis longtemps, il est convenu que l’homme averti doit posséder 7 paires de chaussures. Une collection à adapter aux saisons, à son mode de vie et à ses goûts. Petit tour des grands classiques de souliers pour homme.

richelieu homme, altan bottier, chaussure habillées, chaussure de mariage, soulier à patiner
Richelieu Le Montaigne Altan Bottier

Pourquoi conseille-t-on aux hommes de posséder 7 paires de souliers ?

 

Qu’il s’agisse de souliers sur mesure ou de modèles en prêt-à-chausser, il est conseillé de ne pas porter ses chaussures en cuir deux jours consécutifs. La bonne stratégie consisterait à les porter une journée puis à les laisser reposer deux jours. Durant ces quarante-huit heures, les chaussures équipées de leurs embauchoirs en bois de cèdre auront le temps de sécher à leur rythme sans s’abimer. En partant de cette première précaution, il est donc nécessaire de prévoir une rotation minimale de 3 paires de chaussures à laquelle il convient d’ajouter un ou deux modèles dédiés aux occasions décontractées, sans oublier de prévoir un ou deux exemplaires adaptés aux saisons hivernales et estivales.

Quel type de chaussures pour quelle occasion ?

 

Derbies, mocassins, bottines : parmi les souliers classiques pour homme, quel style privilégier pour ne pas se tromper ? La réponse mérite réflexion et pour vous y aider, nous avons sélectionné quelques standards incontournables des vestiaires masculins.

 

Les souliers classiques et intemporels

 

De tous les souliers classiques pour homme, les richelieus à bout droit ou fleuri sont probablement les plus connus. Intemporels et élégants, ils constituent une valeur sûre adaptable à de nombreuses occasions : rendez-vous professionnels, cérémonies, soirées formelles…

Dans une version légèrement plus casual, les derbies se distinguent par une coupe plus confortable. Faciles à associer aux costumes, ces souliers polyvalents se marient également très bien avec les pantalons décontractés comme les chinos, les velours, voire les jeans.

Les chaussures à boucles et les mocassins constituent une variante intéressante pour ajouter une subtile note d’originalité à une tenue « exécutive ».

 

Les bottines, les Chukka et la famille des boots

 

Au royaume des souliers montants, les bottines tiennent une place à part. Moins formelles que les souliers lacés, elles se distinguent par une variété allant des Balmoral aux Chelsea boots en passant par les bottines à boutons et les Jodhpurs. Selon le choix de la semelle, cuir ou gomme et les décorations, bout droit ou perforations, les bottines peuvent tour à tour accompagner une tenue classique ou décontractée.

Semi-montant, le Chukka emprunte sa silhouette au One Cut. En optant pour un modèle fuselé et monté sur semelle cuir, on obtient un résultat d’une élégance indiscutable parfaitement compatible avec les pantalons droits.

Cousine casual des Chukka, les Desert boots sont reconnaissables à leur allure robuste, et leur forme tout en rondeur. Leur côté « baroudeur » se prête particulièrement aux looks modernes.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *