Comment glacer ses chaussures ?

Pour donner à vos souliers patinés tout l’éclat qu’ils méritent, vous désirez connaitre les techniques du glaçage. Comment réussir un bel effet miroir ? Quels produits privilégier ? Nous vous expliquons, dans les grandes lignes, comment glacer vos chaussures en cuir.

Richelieu Altan Bottier, chaussure homme, blake, patine
Richelieu Altan Bottier, modèle Gentry, cousu blake, cuir à patiner

Le matériel nécessaire pour le glaçage des souliers

 

Pour commencer l’opération, vous prendrez soin de placer des embauchoirs en bois dans les chaussures afin que le cuir soit bien tendu.

Vous installerez à portée de main un chiffon 100% coton et non une chamoisine, un bol d’eau tiède et votre cirage destiné au glaçage, de la même couleur que votre soulier. Si la patine possède plusieurs teintes, vous opterez pour une pâte incolore.

 

Pas de glaçage sans cirage préalable

 

Avant de passer à l’action, assurez-vous que vos souliers sont parfaitement cirés. Pour être sûr de vos gestes, nous vous rappelons brièvement ici comment cirer vos chaussures.

Dans un premier temps, nettoyez la surface de vos souliers à l’aide d’un chiffon en coton très légèrement humidifié. Lorsqu’ils sont secs, appliquez une crème de soin incolore pour nourrir le cuir en profondeur. Par petits mouvements circulaires, faites pénétrer la crème en insistant légèrement sur les plis d’aisance. Pour finir, éliminez le surplus éventuel de crème avec une brosse en crin de cheval.

 

Les étapes du glaçage des souliers

 

Pour révéler toutes les nuances de la patine de vos souliers, vous commencerez par enrouler l’index et le majeur dans le chiffon en coton en veillant à éliminer toute forme de plis.

Le glaçage des souliers se réalise en deux temps. Une première étape se concentre sur le cirage. Une deuxième étape consiste à provoquer la solidification de la cire à l’aide de gouttes d’eau.

Muni de votre chiffon en coton propre, appliquez par mouvements concentriques votre cirage spécialement dédié au glaçage des souliers. Focalisez votre action sur les bouts durs et les contreforts, c’est-à-dire les zones qui ne subissent pas de contraintes ou de flexions. Laissez reposer avant d’entamer la deuxième étape.

Lorsque le cuir est sec, appliquez une petite goutte d’eau sur la zone que vous souhaitez glacer. Sans attendre, étalez-la sur toute la surface de glaçage en maintenant les petits cercles concentriques sans jamais faire du « surplace ».

Lorsque le cuir est sec, renouvelez les deux étapes du glaçage.

 

Les retouches et l’entretien du glaçage

 

Il est possible qu’un très léger dépôt de paillettes apparaisse sur vos souliers fraîchement glacés, notamment au niveau des plis d’aisance. Cette réaction s’explique par un surplus de glaçage. Pour faire disparaître ce dépôt, appliquez à nouveau un peu de crème de soin incolore, à l’aide d’un petit morceau de coton. Puis lustrez vos souliers avec votre brosse en crin de cheval.

Opération délicate exigeant patience et minutie, le glaçage s’adresse aux perfectionnistes et aux persévérants. Cette technique de lustrage nécessitant un certain doigté, nous vous recommandons de prendre contact avec notre atelier si vous préférez vous assurer un résultat sans défaut.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *