Patiner ses chaussures

Depuis 1998, la maison Altan Bottier propose des chaussures entièrement personnalisables, montées en cuir brut de tannage végétal, permettant de choisir sa patine « à la demande ». Amoureux des beaux souliers, vous êtes curieux de savoir comment s’obtient une belle patine. Vous vous demandez même s’il est possible de réaliser soi-même cette opération délicate. Les explications qui suivent sont pour vous.

Le matériel nécessaire pour patiner ses chaussures

 

Avant de vous lancer dans la patine de vos chaussures, vérifiez que vous aurez à portée de main :

  • Des embauchoirs ;
  • Plusieurs chiffons en coton ;
  • Un solvant type acéton ou un décapant de marque ;
  • Une éponge ;
  • Des mèches de coton ;
  • Un assortiment de teintures (Saphir ou Famaco entre autres) ;
  • Un jeu de crème de soin et de pâte à cirer ;
  • Des gants ;
  • Des lunettes de protection ;
  • Un tablier ;
  • Un plan de travail protégé.

De préférence, choisissez une pièce bien ventilée pour mener à bien votre projet.

 

Décaper pour mieux patiner

 

En tout premier lieu, il faut commencer par décaper la paire de chaussures à patiner. Pour faire les choses dans les règles de l’art, les chaussures seront installées sur leurs embauchoirs. À l’aide d’un chiffon imbibé de produit solvant, vous allez débarrasser vos souliers des couches successives de cirages ainsi que l’apprêt de finition. Cette étape peut s’avérer longue et minutieuse et demande de la persévérance. Le décapage vous semble correct ? Il est temps de laisser sécher vos chaussures.

 

La préparation de la base

 

Il s’agit à ce stade d’appliquer uniformément la teinte de base de vos souliers à patiner. Cette première couche doit être assez claire pour recevoir par la suite d’autres couches plus foncées. Un seul passage peut suffire, si vous souhaitez obtenir un résultat un peu flou. Plusieurs passages seront nécessaires, si vous désirez un résultat parfaitement uniforme.

 

Place à la créativité

 

À vos pinceaux, tampons, brosses, mèches de coton et laissez parler votre sens artistique en procédant du plus clair au plus foncé. Effet marbré, strié, dégradé, vieilli… à vous de choisir les teintes les plus adaptées à votre projet de patine.

 

La touche finale

 

Pour finir votre patine, procédez au cirage de vos souliers lorsqu’ils sont secs. Cette opération permettra de nourrir le cuir en profondeur et de donner du lustre à votre création. Si vous disposez encore de quelques minutes, rien ne vous empêche de procéder à un glaçage dans les règles.

Marque de fabrique de la maison Altan Bottier, l’art de la patine est un procédé de colorisation exigeant savoir-faire et expertise. Entièrement réalisée à la main dans nos ateliers parisiens, cette technique nécessite une connaissance du cuir ainsi qu’une longue expérience des pigments et requiert une grande dose de patience.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *